Classement des Villes où il fait bon Vieillir

Le vieillissement actif est un enjeu de société et la future réforme de notre régime de retraite en est l’un des exemples.
Emploi des seniors, capacité individuelles et collectives de vieillir activement, participer et contribuer à la vie de la société, autonomie physique, cognitive ou encore financière et préservation de l’autonomie sont autant d’enjeux englobés dans le vieillissement actif.
L’Union Européenne a développé, au début des années 2010, l’Indice du Vieillissement Actif. Un outil déterminé par un collège de scientifique européens, afin de sensibiliser les territoires aux enjeux transverses du bien-vieillir.

Le Palmarès des Villes qui favorise le Vieillissement Actif se compose de 4 catégories :
– Les communes de 30 000 à 49 999 habitants
– Les communes de 49 999 à 100 000 habitants
– Les communes de 100 000 à 149 999 habitants
– Les communes de 150 000 habitants et plus

Ci-après, le top 10 du Palmarès de chaque catégorie.

10% de réduction sur tous les laveurs de vitres

Informatique et Seniors

Qui a dit que l’informatique n’était pas fait pour les seniors ?
63 % des plus de 55 ans naviguent sur Internet et 10 % des plus de 70 ans font leurs achats en ligne. Quelles raisons poussent les seniors à se mettre à l’informatique et à y consacrer de plus en plus de temps ?

Pourquoi se mettre à l’informatique quand on est senior ?

Difficile de dresser une liste des raisons pour lesquelles s’initier à l’informatique, tant elles sont nombreuses. Une chose est sûre : depuis 10 ans, Internet a pris une place prépondérante dans le quotidien de chacun et il est difficile d’y échapper.

Démarches administratives, achats en ligne, objets connectés, smartphones, réseaux sociaux : autant de pratiques et d’outils auxquels les plus de 60 ans souhaitent accéder pour faciliter leur quotidien et maintenir le contact avec leurs proches.

Accéder à l’éventail des possibilités qu’offre Internet, c’est également une façon de lutter contre l’isolement et le repli sur soi qui planent à cette période de la vie. Les outils pour communiquer avec sa famille ou ses amis ne manquent pas : du simple e-mail aux réseaux sociaux en passant par la visioconférence, chacun y trouve son compte !

Surfer sur Internet n’est pas la seule activité possible sur un ordinateur. Par exemple, quoi de mieux qu’un logiciel de traitement de photos pour retoucher et archiver les clichés pris lors des dernières vacances ?

Une fois un peu plus en confiance avec l’outil, vous pourrez demander à votre ordinateur de réaliser des taches que vous ne pensiez pouvoir réaliser qu’avec des ciseaux et de la colle , ou en faisant appel à un professionnel, ou en vous déplaçant au bout du monde …..

Convaincus ??

Alors Provence Seniors , est là pour vous aider

Posez des questions : Tout le monde peut répondre , tout le monde profite des réponses ..

ET puis , sur certains points sont problématiques pour les débutants ,nous allons essayer de vous en donner les clés

par exemple , comment récuperer et enregister une image d’internet…. ?

Le Dossier Médical Partagé ( DMP)

A quoi ça sert  ?

Le DMP est le carnet de santé numérique.  Il vous permet de partager des informations concernant votre santé  avec votre médecin traitant et tous les professionnels de santé qui vous prennent en charge. Ces informations concernent :

  • vos pathologies et allergies éventuelles
  • les traitements que vous suivez
  • vos résultats d’examens (radios, résultats d’analyses biologiques…)
  • vos comptes rendus d’hospitalisation
  • votre historique de soins des 24 derniers mois automatiquement alimenté par l’Assurance Maladie.

Le DMP est particulièrement utile pour les personnes ayant souvent recours aux soins comme les patients atteints d’une maladie chronique ou les femmes enceintes. En cas d’urgence, l’accès à votre DMP peut également s’avérer très utile pour votre prise en charge.
Vous pouvez indiquer dans votre DMP vos directives anticipées pour votre fin de vie, les coordonnées de la personne à prévenir en cas d’urgence et les coordonnées de votre personne de confiance.

Comment on ouvre un DMP ?

Tous les assurés peuvent ouvrir gratuitement un DMP,
en vous munissant de votre carte vitale. :

  • sur internet sur le site www.dmp.fr
  • auprès d’un professionnel (pharmacien…) ou d’un établissement de santé
  • auprès d’un conseiller de votre organisme d’assurance maladie.

Comment utiliser son DMP ?

A part vous, seuls les professionnels de santé autorisés (médecin, infirmier, pharmacien…) peuvent le consulter et y déposer des documents médicaux après vous avoir informé de leur contenu.  L’étendue de l’accès aux informations des soignants autorisés à accéder à votre DMP dépend de leur profession et de leur spécialité.

L’accès à votre DMP  en cas d’urgence sera possible si vous ne vous y êtes pas opposé dans la gestion de vos autorisations.

A noter : L’ouverture d’un DMP n’est pas obligatoire. Si vous n’avez pas de DMP, cela ne change pas vos droits à remboursement.

Plus d’informations :

Info Retraite Seniors

A l’aube de prendre sa retraite, le contribuable est désormais convié à une réunion d’information intitulée :

« mon passage à la retraite »….

Me voila donc entouré de quinquas ciblés à un an près, dans la même situation que moi ou à peu près, confinés par paquet de quinze, assistés d’un conseiller de la CARSAT et d’une assistante sociale de la CPAM, qui durant deux heures (sans sortir… à nos âges il ne faut pas que les toilettes soient trop loin) vont vous faire part du sort que le Gouvernement vous aura réservé.

Il faudra donc se borner à les écouter parler ne voulant pas s’éterniser sur des questions trop personnelles car ils n’ont pas le temps pour en débattre. De plus les nouvelles directives obligent et ils sont là pour nous en informer.

reunion retraite

Les informations

Tout d’abord, il n’y a plus de rendez-vous personnalisé. D’où ces nouvelles réunions d’informations où vous serez conviés dès que vous aurez passé l’âge de 59 ans et évidemment si vous êtes en situation de congés maladie, accident du travail ou en cours de reclassement suite à une inaptitude à votre poste. Pour les autres, rien n’a été dit….

Dorénavant, un service d’accueil téléphonique est mis à votre disposition mais gare aux appels aux heures de pointe.  Plus de rendez-vous particulier.
Vous devez vous-même après avoir requis votre relevé de carrière en ligne, vous charger de vérifier les montants et les périodes travaillées, contester et justifier auprès de la CARSAT les différentes erreurs afin qu’ils vous en envoie un conforme.
Ensuite contacter toujours en ligne le CICAS qui s’occupe du relevé de points des différentes caisses de retraites complémentaires. Une fois cette étape franchie et muni de vos deux relevés. Vous pouvez demandez que l’on vous envoie votre dossier de demande de retraite. Ce dernier dûment complété, vous aurez enfin la possibilité de rencontrer le « conseiller retraite » pour le dépôt de votre dossier complet.

Selon les régions où vous déposerez celui-ci, il faudra prévoir au moins six mois avant la date effective de votre départ. Ne tardez pas à vous tenir prêt pour le jour « J » sinon vous risquez de vous retrouver sans argent.
Pendant cette réunion, les interlocuteurs des services sociaux n’ont eu de cesse de se retrancher derrière les nouvelles législations en vigueur, qui évidemment peuvent évoluer dans l’avenir.

A savoir impérativement :

Seuls les trimestres cotisés par vos employeurs comptent pour le calcul de votre future retraite et ils choisissent parmi vos 25 meilleures années.
La durée obligatoire varie également selon l’âge des personnes, par exemple une personne née en 1957 devra cumuler 166 trimestres soit 41 ans et demi de travail .

Concernant les périodes de chômage, de congés maternité, maladie, parental, accident du travail,  les trimestres non cotisés par votre employeur (puisque vous êtes pris en charge par d’autres organismes) sont validés.  Ils ne pourront donc pas servir pour le calcul de votre retraite. Cela  évite simplement de pouvoir prendre votre retraite à l’âge dit sans avoir à poursuivre bien après cet âge pour tous les obtenir (ce que l’on appelle la retraite à taux plein).

Ce que l’on ne vous dit pas….

Malgré une idée reçue concernant les salariés qui bénéficient d’une subrogation envers leur employeur et malgré la délivrance de bulletins de salaire où figurent bien des retenues de cotisations pour la retraite.
Celles-ci sont retranchées en fin d’année sur la déclaration URSSAF de ce dernier.
Votre employeur ayant perçu à votre place les indemnités versées par la CPAM lors de votre arrêt de travail.  C’est une fausse idée de penser que ces périodes comptent, de même que votre congé maternité.

Concernant ces trimestres non cotisés, on alloue également 8 trimestres par enfant pour le cas où vous auriez commencé une carrière tardive.
La législation évolue donc pour les personnes nées en 1957 c’est encore le cas, mais plus pour les personnes nées en 1962 et nouveauté depuis 2015, le partage de ces trimestres entre les parents à la naissance des enfants (congé parental également).
Il faudra donc prévoir dorénavant en cas de divorce à qui on fait cadeau de ces trimestres non cotisés.
De même à partir du 3ème enfant, vous avez droit à un bonus de 10 % sur le montant de votre retraite (sans plafond pour ceux qui en ont plus).
Une personne veuve pourra toucher la pension de reversion de son conjoint si la sienne n’excède pas 1.673 € brut.

Fin de réunion

La réunion se termine sur un note joyeuse ! Si vous n’avez jamais travaillé, si vous n’êtes pas propriétaire et n’avez aucun enfant, vous pourrez bénéficier de l’ASPA, soit 800,80 € net (revenu de solidarité),  d’une allocation logement, d’un service gratuit de mutuelle (CMU), de soins dentaires et de lunettes auprès de la CPAM. (Allocation qui entre dans le cadre de celles récupérables sur la succession si vous avez des enfants).
Cependant tous les étrangers titulaires d’une carte de séjour d’une validité de 10 ans, bénéficient de cette allocation.

A souligner enfin et question à laquelle nul n’a su répondre.

Concernant les points retraites complémentaires. Penchez  vous sur vos relevés de points des années 80 ou 90 par exemple ou juste après le passage à l’euro, vous constaterez qu’à l’époque ceux-ci étaient évalués  plus cher qu’à l’heure actuelle.
Quid de la fluctuation de la valeur du point au jour du calcul du passage à la retraite…..?

seniors et technologies ( infographie )

seniors et technologies nouvelles  : Une infographie de l’utilisation des nouvelles technologies par les seniors .

seniors et technologies.
Les seniors et les nouvelles technologies.

Et pour etre plus complet :

La place de la technologie dans l’habitat des nouveaux retraités

Si certains seniors ne sont pas encore à la pointe des nouvelles technologies, ils ne font pas l’unanimité. Côté lifestyle, 45 % d’entre eux envisageraient de porter un bracelet connecté ! Si le prix d’achat peut être un frein, ils ont pleinement conscience que la téléassistance va se généraliser au fil des années.

Une technologie de pointe au sein d’une résidence séniors serait même pour 67 % des seniors un critère de choix primordial. La possibilité de passer un appel à ses proches en visioconférence, l’accès facilité au planning des animations et le partage simplifié de photos seraient en tête de liste de leurs attentes.

La place des nouvelles technologies dans l’habitat seniors est au cœur des préoccupations des résidences Les Senioriales. Depuis 7 ans, elles organisent un “comité de réflexion seniors”. L’objectif ? Échanger sur le concept des résidences pour seniors actifs et évoluer à partir des attentes des résidents.

Les Senioriales dévoilent ainsi les résultats de leur enquête sur le futur de l’habitat seniors et des nouvelles technologies :

  • ·         47 % déclarent être connectés
  • ·         76 % sont persuadés qu’une installation domotique améliore le quotidien
  • ·         45 % envisagent de porter un bracelet connecté
  • ·         46 % sont certains que la téléassistance va se généraliser
  • ·         67 % assurent que la mise à disposition de ces technologies et services serait un critère important dans le choix d’une résidence seniors

Cette étude a été réalisée en 2014 sur un échantillon de 219 personnes dont 93 % ont plus de 50 ans.